Tiphaine Descamps



Mes tableaux sont travaillés en matière et le choix des sujets est en lien avec les couleurs, le vécu, les atmosphères, les rencontres, les voyages.
Peindre la réalité telle que je la vois, telle que je la ressens.
Ma palette est vive et chatoyante, avec des jeux de demi-teinte. Je cherche à faire vibrer la couleur et à donner du rythme à mes toiles.
 
Mon art est abstrait et non figuratif, ne pas « trop dire »  pour laisser le spectateur rêver devant la toile, pour l’ inviter à se perdre dans un univers colorés empreints  de collages, d’écritures, de souvenirs et d’émotions.
 
Expérience marocaine (de 2012 à 2015) J’ai habité 3 ans au Maroc, ce qui m’a permis d’ouvrir mon champ d’exploration et d’enrichir mon expérience picturale : un style plus graphique, inspiré  des motifs des zelliges, des murs de Médinas, des couleurs, de la lumière si particulière, de la calligraphie.
Chaque carré coloré des tableaux de la série ZELLIGES traduit une scène de vie marocaine, il y a du « très beau », du  « beau » et du « pas beau du tout », comme dans toute vie, comme dans nos vies.
 
Les murs des médinas, leur art brut et graphique, m'inspirent. Je  réinterprète ce que je vois au travers de mélanges de couleurs et de matières : peinture, affiches, toile de jute, papiers.
Je maroufle, colle, racle, et travaille mes toiles jusqu’à  ce que la composition soit équilibrée, graphique et esthétique.
 
Un recyclage poétique du réel .
Mes tableaux réalisés à partir d’affiches décollées des murs du Maroc, d’Espagne ou de France, traduisent l’atmosphère urbaine, l’expression de la vie publique telle une démarche sociologique.
C’est une approche perceptive du réel inspirée des murs et des panneaux d’affichage qui se transforment en objet artistique.
 
Je transfère les affiches lacérées de leur support urbain sur la toile pour créer des compositions esthétiques et graphiques.
Mon médium n’est plus la peinture mais l’affiche, les fragments du réel deviennent œuvre.
 
J’ aime le côté brut des matières et des rendus.
Je suis en permanence à la recherche de l’harmonie et de l’équilibre qui va procurer profondeur et force à mon œuvre.
L’univers de ma peinture et de mes collages  est profond, dense, à la fois harmonieux et dépourvu de repère, riche et contrasté.
 
J’aime cette phrase de Soulages : «C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche»
Je suis en permanence à la recherche de l’harmonie et de l’équilibre qui va procurer profondeur et force à mes toiles.

 


De Virginie, une amie de Tokyo

"Tiphaine est mon amie de 25 ans. Elle n'était pas peintre, lorsque je l'ai rencontrée. Elle a attendu de vivre pleinement sa vie de femme et de s`établir à Chartres avant de le devenir.
L`école ne la passionne pas. En revanche, la vie la passionne , elle aime rire depuis toujours, elle aime parler des choses de la vie, échanger, être vraie et avoir un discours d'égal à égal. Rien n'est faux chez elle, comme dans sa peinture.

Depuis 19 ans, la voilà mariée. Dès la naissance de ses 2 premiers enfants naît en elle le besoin de création. Comme pour s`échapper du quotidien, comme une évasion. Son emploi du temps va se composer au rythme de ses cours de peinture et de ses heures de création. Son professeur et ses premiers acheteurs vont la mettre en confiance, vont la pousser, l'éduquer et RÉVÉLER en quelque sorte tout son talent.

Tiphaine est d'une sensibilité rare. Des moments de solitudes, des moments de réflexion, de peines la nourrissent sans cesse. Elle se forge une magnifique philosophie de vie. Cela lui donne une nouvelle maturité dans ses créations.

Cette réflexion lui permettra d'arriver à ses fins. Elle reprend ses études de Designer Graphiste, elle veut apprendre et passe avec succès ses examens. Elle élève ses 4 enfants, reste à leur écoute, soucieuse de leur donner le meilleur d'elle-même, le retranscrit dans ses peintures, à ses heures perdues, seule ou…avec eux !

Peu à peu, la peinture va faire partie intégrante de sa vie. Elle exprime toute sa sensualité, ses envies, tout son amour à travers sa couleur. Au départ, elle n'est jamais satisfaite de ce qu`elle peint et recommence à l`infini.

La foi fait partie de sa vie, est incontournable dans sa façon de voir les choses : elle lui permet d'accéder à cette spiritualité incroyable, dont les artistes se nourrissent et se ressourcent a l`infini.

Le déclic décisif fut selon moi en Octobre 2005, lors de sa 1ere exposition « officielle », dans son fief, le Nord. Elle doutait jusqu`à l'échéance du vernissage. Le lendemain, elle savait ce qu`elle allait faire de sa vie : Artiste Peintre.

La peinture fait désormais partie de sa vie de femme.  Elle est en totale harmonie avec ses couleurs, ses pâtes, ses accessoires d`artistes : peu de pinceau, mais des couteaux et autres « armes blanches » pour attaquer l'espace BLANC de la toile.

Du haut de ses 48 printemps, je la sens mûre pour attaquer la prochaine décennie avec ses plus belles toiles. Tiphaine est une vraie éponge sensorielle et inconsciemment ou pas, elle emmagasine des moments forts depuis son enfance ! Le relief de ses toiles en témoigne, je vous laisse constater par vous-même.

Je ne me lasse pas de regarder ses toiles, de les interpréter, d`y mettre un sens ou une histoire…sur les 3 toiles que je possède, je n'en ai pas trouve aujourd'hui, …
Peut-être n'y a-t-il pas d`histoire ? Ou peut-être est-ce tout simplement pour moi l'histoire que je viens de vous conter !