TIPHAINE DESCAMPS, ARTISTE-PEINTRE – "Le Maroc m’inspire énormément"

 
  Lorsqu’elle s’est expatriée, il n’était pas facile pour Tiphaine Descamps de quitter son atelier et son univers, mais cet artiste-peintre a réussi le pari de la nouveauté et du changement, de la découverte et de l’épanouissement. Ses tableaux en sont la preuve ! 

"Le Maroc a ouvert mon champ d’exploration"
Tiphaine Descamps est originaire de la Baie de Somme, lieu qu’elle peint souvent car ce sont les images de son enfance. Lorsqu’elle s’est installée par la suite à Chartres, la Beauce et ses champs se sont matérialisés sous ses doigts. 
Arrivée au Maroc, elle a peint d’autres paysages et scènes de vie quotidienne. Car cet artiste-peintre aime avant tout retranscrire les émotions, les paysages, les rencontres, les voyages, les couleurs. "Ma palette est en demi-teinte avec des gris, terre et ocres. Mais ici, au Maroc, la lumière est magnifique et mes couleurs sont plus vives et chatoyantes. J’utilise le rouge, le jaune, le vert".

L’art de Tiphaine est abstrait, non figuratif : "Je ne serai jamais assez proche de ce que j’ai vu donc j’ai fait le choix de l’abstrait". Aujourd’hui, son style est plus graphique car inspiré des zelliges, nom d’ailleurs donné à une série de tableaux où chaque carré coloré s’interprète comme une scène de vie marocaine, que ce soit du linge pendu au balcon, un vieux bâtiment défraichi ou encore des personnes qui discutent.

Les murs des médinas, leur art brut, graphique et vintage touchent beaucoup Tiphaine qui réinterprète ce qu’elle voit au travers du mélange des couleurs et des matières : peinture à l’huile, toile de jute, papiers. En marouflant, collant, raclant, elle travaille et retravaille son tableau jusqu’à trouver l’équilibre entre tons, graphisme et esthétique. "Le moment où je me sens le plus heureuse est celui où je termine mon tableau. Pendant mon travail, je doute et suis trop absorbée dans la recherche et le choix de la technique et des couleurs".

"Le sens de ma vie, c’est mon art"
Peindre est pour cet artiste un réel plaisir et une passion. "Peindre, c’est le geste de créer. Une journée sans créer est une journée où je ne suis pas contente et où j’éprouve un manque. J’ai besoin de laisser une trace, une empreinte. C’est thérapeutique car je mets sur la toile ce que j’ai envie de dire. C’est mon langage !"
Tiphaine Descamps peint donc quasiment chaque jour, de quoi remplir son atelier de toiles.

Mais entasser autant de toiles devenait selon elle un non-sens et son entourage l’a beaucoup poussée à exposer.
"J’ai mis plusieurs années à accepter de vendre mes peintures car j’avais du mal à m’en séparer. Cela m’ouvre un large champ relationnel et me permet de faire de belles rencontres. J’adore mes acheteurs car à travers mes couleurs, nous nous rejoignons par une même sensibilité et une même émotion".
Ainsi, depuis 10 ans, Tiphaine Descamps vend ses tableaux à de nombreux acheteurs mais aussi à des collectionneurs danois, finlandais et français, tel que Gérard Depardieu.

Un rêve à réaliser ?
Le plus grand souhait de Tiphaine serait d’aller en résidence d’artiste quelques jours. "Je ferais une sorte de déplacement professionnel ! J’ai besoin de solitude et de silence pour travailler. J’ai postulé pour être accueillie à Ifitry, entre Safi et Essaouira où la résidence d’artiste fait face à l’océan. Ce serait merveilleux…"

Lorraine Pincemail (www.lepetitjournal.com/casablanca) Vendredi 06 décembre 2013

Tiphaine Descamps expose actuellement à la galerie Maison et Découverte avec un vernissage le mercredi 11 décembre 2013 à compter de 19H00.
7 rue Attabi (rue en face de Weldom sur le boulevard Ghandi) 05.22.25.89.65